Slide background

S'impliquer

Voici quelques conseils avant de vous impliquer financièrement avec une ONG dans le domaine humanitaire:

Vous pouvez consulter le site web d'Imagine Canada, organisme dont la cause est de vous éclairer sur les organismes de bienfaisance, qui donne des informations pertinentes dans sa section  ' Guide sur les dons de bienfaisance '  au:
imaginecanada.ca/files/www/fr/misc/guide-sur-les-dons-de-bienfaisance-2012.pdf#page=1&zoom=auto,0,798
Cette section de leur site répond à 6 questions importantes dont voici la première:
1 ­ Quelles questions devrais-je poser avant de donner à un organisme de bienfaisance ?


Aussi, Sandra Miniutti, Chef aux finances de la plus grosse corporation d'évaluation des ONG américaines, Charity Navigator, vous suggère ceci:
« Avant de signer un chèque à une ONG, il faut examiner l'organisation en se basant sur les facteurs suivants:

1) Sa santé financière
2) Sa gouvernance
3) Sa transparence
4) Et le plus important, ses résultats.»

 

Pour ce faire, Fondation Coup de Coeur vous recommande de consulter la grille d'analyse de Charity Navigator sur son site web : http://www.charitynavigator.org/.
Charity Navigator est vraiment la référence dans le domaine de l'évaluation des ONG.

  1. ''En tout temps, plus de la moitié des lits d'hôpitaux des pays en voie de développement sont occupés par des patients souffrant de maladies transmises par l'eau contaminée.'' (ONU)
  2. ''Les vers intestinaux dus à la mauvaise qualité de l'eau affectent 480 000 000 de personnes dans les pays en voie de développement.'' (OMS)  (Sans parler des autres maladies graves, au nombre desquelles la cécité, la dysenterie, la diarrhée etc.)
  3. Selon Catarina Albuquerque, experte indépendante du Conseil des Nations Unies chargée du droit à l'eau, pour chaque dollar investi dans l'adduction d'eau potable, les dépenses évitées en santé sont de dix dollars.
  4. Plus de 443 000 000 de jours scolaires sont perdus annuellement dans le monde à cause de l'eau non potable (PNUD).
  5. 40 000 000 000 d'heures de travail sont perdues pour le transport de l'eau chaque année en Afrique. (Cosgrove, Rijsberman 1998)
  6. ''Les femmes africaines consacrent 26% de leur temps au transport de l'eau." (DFID)
  7. ''Les femmes africaines transportent en moyenne 40 livres d'eau sur leur tête.''(PNUD)
  8. ''L'implantation d'un point d'eau potable dans un village est à l'origine d'un cercle vertueux spectaculaire, notamment dans les domaines vitaux que sont la santé, l'éducation et  l'environnement.''  (Jean Gagnon)

 

Pendant qu'un milliard d'êtres humains n'ont pas accès à l 'eau potable:

La fortune du berger allemand Gunther IV est évaluée à 372 millions de dollars US. Il a son propre majordome, sa servante, son chauffeur et un préposé à ses promenades quotidiennes. Il a réussi à mettre la "
patte" sur le manoir de Madonna à Miami et est aussi propriétaire de plusieurs maisons au Bahamas, à Miami en Allemagne et en Italie.
Source: 
chiens-online.com/nos-fiches-le-chien-gunther-iv-est-le-plus-riche-au-monde-fiche-2085-page-1.html

« C'est quand le puits est à sec que l'eau est une richesse. »  Thomas Fuller 1608/1661
«
 A l'échelle du cosmos, l'eau est plus rare que l'or. » Hubert Reeves 1932
« Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. » Nelson Mandela 1918/2013
« Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, mais l'indifférence des bons. » Martin Luther King 1929/1968
« Celui à qui la souffrance est épargnée doit se sentir appelé à soulager celle des autres. » Albert Schweitzer 1875/1965

Il aura fallu 62 ans pour que l'Assemblée générale des Nations Unies, après avoir reconnu la Déclaration universelle des droits humains en 1948, adopte le 20 septembre 2012 la résolution (non contraignante) numéro 64/292 qui dit ceci:
« Le droit à l'eau potable salubre et propre fait partie des droits de l'Homme. »
Qui est le plus chanceux ?
Est ce l'enfant qui a accès à l'eau potable grâce à vous ou vous qui avez le privilège de lui offrir cette eau salubre ?

Lettres de remerciements:

From: Vallée Guylaine 
Date: 2018-05-28 
Subject: RE: Projet lunettes École Saint-Grégoire-le-Grand, Montréal
To: Jean Gagnon Fatima Lahmami 

Bonjour à vous tous!

Encore une fois mille mercis au nom des élèves de St-Grégoire-le-Grand et de leurs parents pour le soutien bénéfique de votre Fondation. Sans celui-ci, bon nombre de nos élèves n’auraient pu bénéficier d’un examen visuel. Nul doute que cette aide super précieuse ne peut que contribuer à la réussite scolaire de plusieurs de nos élèves. Quelle belle initiative!! Quelle belle équipe de bénévoles! Je vous souhaite bonne continuation dans ce projet coup de cœur!

Cordialement,

Guylaine Vallée
Directrice | École St-Grégoire-le-Grand | 7950, rue Cartier, Montréal, Québec, H2E 2K2

************************************************************************************ 

April 26th, 2018

From: Walter Hughes
To: FCC Jean and Fatima 

Bonjour Jean and Fatima,
There's days when it is good to stop and think about our blessings.  Today, I'm thinking about the two of you.  It is great to know people like you who dream bigger and think about transforming more lives than I can even imagine.  You are a power couple with a huge reach.  
You push me to be better and stronger.  Most people assume that I'm doing enough.  Not you!  You are asking when we are moving into Peru!  In fact, the Key Biscayne, Florida Rotary Club where you visited has a president-elect with a passion for the area near Iquitos, Peru.  Patricia wants to build a school and implement a water & sanitation project in the Amazon area of Peru.  I think our vision and dream for Peru is beginning to take shape.  Key Biscayne has a big mosquito net global grant going now with a strong host Rotary Club.  Also, my district governor and past district governor raise money for wheelchairs in Peru.  Your NGO contact fits nicely as well.  It seems that a good team is developing that makes a big project possible  in Peru.
Our impact needs to be more global.  I would like to put water projects in the endemic polio communities in Pakistan and Afghanistan if we could find good partners to get it done.  Rotary may take ten more years to eradicate polio without including clean water and sanitation.  I even dream of getting projects into South Sudan and Columbia where war has hurt so many people.
Jean and Fatima, you are a tremendous encouragement to me.  There's very few people who understand the work that is involved in transforming lives.  You understand it and do so much more than I do.  It is nice to call you my friends.  It is also good to have friends that ask the question whether we can do more and to think bigger.  The grant in Bolgatanga is a wonderful example where we split the fundraising goal in half.  It is a big project for that club in the Upper East.  You set the example.  You show your love and compassion in your actions, not just your words.  You inspire so many people around the world.
Keep up the good work.  It is an honor to work with you.  The communities that you've helped have told me that they hope that you are blessed as much as you have blessed them.  They appreciate that we cared enough to provide water and sanitation in their community in partnership with them.  Je vous remercie!

Regards,

Walter Hughes

************************************************************************************ 

June 22nd, 2016
Dear Jean and Fatima,
Thank you , Coup de Coeur
We are so glad you received and are pleased with the photos. We understand that this is a minimal response to your request of project information for the website and are working towards having a better representation for you. As I get additional material I will send it to you. Hopefully we will eventually get some video. Our equipment and programs are so grassroots that we really do not have much sophistication in PR. But that was obvious to you from the start! Your encouragement initiated the first professional banner experience for us! Hope you like it as much as we do.
Pablo Guerra, the project manager, is very pleased with the Terrabona experience and APECA in Peru is pleased to have the opportunity to work with you. It was your inquiry that started the activity to approach a long desired project. As I look back on the many emails and the various bumps and turns, I come back to your email of September of 2015 and return your message again with, Yes, we are very interested and want to express our gratitude to you for your having initiating this project at the Terrabona site.
Each time APECA in Peru has the opportunity to engage closely with the people of a community, there are small steps that lead to strengthening the community resources of this precious Amazon River basin.
Perhaps we will never be able to determine the impact on an individual life, but that life is part of a whole community that is now more stable.
APECA can assure you that the development of this sustainable clean water project is part of a better infrastructure that will have lasting impact on hundreds of lives. Terrabona is yet another teaching model with a high profile to lead other communities to healthier, more stable and productive lives.
On the part of the APECA, Inc. board of directors and APECA in Peru, ‘Thank you’ for sharing your wealth of experience and engaging with APECA in Peru to initiate this project in Terrabona, District of Fernando Lores, Peru!

Gina Low,
Founder
APECA in Peru

********************************************************
Mardi 29 mars 2016
Marc-André Alain
Bonjour Jean
 
Après bien des messages et rappel à nos amis de Bolivie  je n’ai toujours pas reçu les photos du réservoir avec les logos demandés.  Preuve qu’il faut s’occuper de ses affaires comme on dit….
J’espère bien quand même les recevoir cette semaine,  mais en attendant,  je te transmets une série de photos dans un courriel séparé afin de bien prouver que le travail a été fait  (et je me permets de dire; “bien fait”). 
Je t’inclus également un sommaire des dépenses encourues pour ce projet. 
J’ai visionné  votre blog et c’est très bien fait,  clair et précis. 
J’espère bien avoir de nouveau l’occasion de collaborer avec vous pour un nouveau projet,  je demeure attentif aux besoins des plus démunis. 
Merci encore et encore pour votre appui,  lequel va bien au-delà que le monétaire
 
Marc-André Alain 

*****************************************************************

Mercredi 8 juillet 2015

Bonjour Monsieur Gagnon,
Je viens de finir de consulter votre site. Croyez-moi, je suis sincèrement très impressionnée.
C’est un ¨PUITS(…) aux merveilles!¨ Je ne m’attendais pas à un Organisme d’une telle envergure, semant autant de de bonheur dans le monde. Bravo à Fatima et à vous. Je constate que vous supportez également du parrainage d’élèves, et que vos dons ne sont pas toujours nécessairement versés pour des projets d’eau comme je le croyais. C’est une œuvre admirable et je souhaite vivement vous rencontrer quand les puits seront finis et que tout sera réalisé tel que vous le souhaitez. Non pas pour solliciter davantage, mais pour connaître ces gens qui ont fondé Coup de Cœur et qui en ont fait une large part de leur vie….Pas étonnant que vous ayiez donné le nom de ¨Coup de Cœur¨ à votre création…
Votre site est magnifique, professionnel, et très touchant. Je suis heureuse d’avoir fait cette noble découverte.
Sincèrement,
Marianne.
 
Marianne Déziel
au service des enfants de L'AMIE 

*****************************************************************
Dimanche le 2 novembre 2014
De Mica De Verteuil 
à FCC
Chère Fatima, Cher Monsieur Gagnon,
La bonne nouvelle nous est arrivée. Nous allons bientôt recevoir un chèque de $8000 qui va nous permettre de garder Guerdès Dorimain à la direction de la Fondation Paradis des Indiens. Bien que ce chèque ait été remis par les membres du Rotary Club de Montréal, nous savons bien que ce merveilleux cadeau vient de votre fondation.
Du fond de mon coeur, je veux vous dire à tous les deux combien je tiens à vous dire combien j'apprécie la collaboration qui existe entre votre Fondation et la nôtre. Ce don important en est la preuve et c'est grâce à votre générosité que nous avons pu engager un vrai directeur.
Guerdès est un homme remarquable et précieux. Il me rassure totalement sur la survie de notre fondation. C'est un homme intègre, intelligent, qui ne compte pas son temps, bien au contraire. Il est toujours prêt à s'approprier des tâches qu'il accomplit avec beaucoup de sagesse. Il nous fait découvrir son savoir-faire dans des domaines si variés qu'il n'arrête pas de nous étonner tous. Et c'est à vous que nous devons d'avoir pu l'engager et de pouvoir le garder au service de la fondation. Je vous assure que notre gratitude est sincère, constante et profonde.
Soeur Marguerite nous a aussi annoncé qu'elle avait déjà reçu plusieurs lunettes. J'avais pensé à vous en redemander parce que celles dont j'avais pris livraison chez Frère Hervé avaient fait tant d'heureux. Des gens qui n'osaient l'espérer avaient recommencé à pouvoir lire et travailler. Plusieurs enseignants, plusieurs brodeuses ont été comblés. Ils nous ont priés de vous remercier et savent tous que leurs lunettes viennent de la Fondation Coup de Coeur.
L'ouverture de nos écoles a eu lieu le 8 septembre comme prévu, ce qui ajoute un mois de présences scolaires pour nos élèves. Cette fois le gouvernement a tenu tête aux parents qui se disaient pas encore prêts financièrement et c'est un bienfait. Durant le mois d'août, plusieurs formations ont eu lieu dans nos locaux. Guerdès a séparé les enseignants par niveaux, le 2ème cycle est venu pour une formation de deux semaines, puis le 1er cycle pendant les deux semaines suivantes, et finalement  une semaine pour les moniteurs du préscolaire. Nous comptons encore obtenir de meilleurs résultats.
Je voudrais que vous sachiez le rôle important que vous jouez dans notre travail aux Abricots. L'aide généreuse que vous nous apportez nous enlève un gros fardeau que nous ne pourrions pas assumer. Ainsi vous comprendrez combien nous vous sommes extrêmement reconnaissants.
Avec nos plus chaleureuses salutations et nos remerciements les plus sincères,
Mica


*********************************************************************

Oeuvres missionnaires des Franciscains de l'Emmanuel
4155 rue Wellington, Verdun
Montréal, Qc, H4G 1V8
514­762­4049
le 12 octobre 2014
FONDATION COUP DE COEUR
3600 ave du parc, bureau 1214
Montréal, H2X 3R2
a/s Monsieur Jean GAGNON et Madame FATIMA­LAHMAMI,
AU CONSEIL D'ADMINISTRATION
Par cette lettre je veux vous remercier officiellement et sincèrement pour votre don qui nous a permis de réaliser la construction d'un puits pour un autre quartier de notre village de Melong II au Cameroun.
Grâce à vous et à votre organisme, 2 écoles et tout un quartier qui a une population de plus de 2 000 personnes peuvent maintenant avoir une eau potable et ainsi leur assurer une meilleure santé et leur faciliter la vie par la proximité du puits dans le quartier.
 De fait, comme le directeur de l'école secondaire bilingue et le commissaire de la région scolaire me disaient lors de l'inauguration du puits en août dernier : L'EAU, C'EST LA VIE, VOUS NOUS APPORTEZ LA VIE.
Au nom de la population du quartier de Fassa dans la village de Melong II, et au nom  de mes frères franciscains africains, je vous assure de toute notre reconnaissance d'avoir cette année accepté de nous permettre cette réalisation essentielle pour la population locale.
Bien à vous et à toute l'équipe de Coup­de­Coeur
Denis ­Antoine, f.e.
No d'org de bienfaisance : 89298 4162 RR0001
NEQ : 1143049667

*********************************************************************


Le dimanche 16 février 2014 19h24, Elmire Allary a écrit :
Bonjour M. Jean,
C'est toujours avec joie que je communique avec vous; il y a toujours de bonnes nouvelles.
Cette fois, ce sont la réception d'un lot de lunettes que S.Carmen m'a remis le jour même de son arrivée à Lima.
En ce moment, j'étais à Lima. Mes vacances avaient  terminé mais j'ai retardé mon retour à Cajabamba afin de renconter ma compagne Carmen
de même que S. Monique Fortier.
Carmen m'a remis ce trésor et le soir même je prenais la route de Cajamarca puis Cajabamba: 14h. d'autobus puis 3h. de camionnette.
Vraiment, sincère merci pour ce beau cadeau. Quelle joie m'attend,  offrir ce cadeau et être témoin de la surprise et de la joie au moment
où la personne réalise qu'elle voit et peut lire facilement. Je rends grêce au Seigneur pour votre bonté et votre sensibilité envers les
petits de ce monde.
En mon absence, le projet de la cuisine fut suspendu.
Nous reprenons les travaux lentement car il pleut. Bientôt, j'enverrai d'autres photos.
Bonne fin de saison.
Fraternellement,     Elmire

*********************************************************************

Le mercredi 23 octobre 2013 13h35, jean-francois Bergeron écrit :
Bonjour Jean,
Comment vas-tu?
Tout d'abord, un grand merci pour les lunettes.
Michel en a distribué quelques sacs, et je suis en train d'écouler le reste du stock.
Les gens sont pauvres ici, et une petite paire de lunettes gratuite leur rend bien service, pour lire ou pour faire de la couture entre autre.
Je leur ai dit que tout ça venait de mon oncle, et tous vous remercient infiniment.
Ton neveu
Jean-Francois


*********************************************************************
Le jeudi 5 décembre 2013 18h49, Nicole Bilodeau a écrit :
Bonjour,
J’ai bien eu votre message;
Merci pour les lunettes; j’avertirai Sr. candide qu’elle devrait les recevoir dans 4 à 6 semaines.
Je vous envoie un lien qui pourrait peut-être vous intéresser sur un projet que nous avons fait en 2006 pour l’orphelinat et l’école primaire à Kigali, toujours avec Sr. Candide:
http://www.hebdosregionaux.ca/monteregie/2006/05/20/pas-un-mais-plutot-deux-conteneurs-de-fournitures-et-de-denrees-ont-ete-expedies
Nicole Bilodeau


*********************************************************************
Mica De Verteuil
À : Jean Gagnon
Envoyé le : jeudi 10 octobre 2013 22h34
Objet : Les lunettes
Cher Monsieur Gagnon,
Je vous remercie infiniment pour les 200 paires de lunettes que vous m'avez envoyées par Frère Hervé. Je suis passée les prendre au Juvénat et ai  bavardé un peu avec Frère Hervé qui est extrêmement aimable.
Vous allez faire des heureux et des heureuses parmi nos enseignants et nos brodeuses qui tous semblent voir parfaitement de loin mais ont beaucoup de mal à voir le chas d'une aiguille par exemple ou pour lire un texte à moins de tenir le livre à bout de bras, si ce n'est pire.
Ce message, je l'espère,  vous trouvera en bonne santé et que tout va bien pour vous et pour Fatima.
Je suis contente d'être de retour au bercail car il y a cette question de cantine ou plutôt de manque de cantine pour les élèves que nous devons essayer de résoudre.
Je vous embrasse et vous envoie toute mon affection avec mes remerciements les plus vifs.
Mica
Fondation Paradis des Indiens


*********************************************************************
Pariseau Denise
À :jean gagnon
Envoyé le : samedi 7 Septembre 2013 19h30
Objet : grand merci pour les lunettes
Bonjour Monsieur Gagnon,
Sœur Monique Desjardins m'a remis 5 sachets de lunettes avec mention de la vue. Tout est impeccable, comment vous remercier. Ces lunettes seront données aux prisonniers des prisons Centrale de Kongengui .
Depuis peu, un ophtalmo vient régulièrement faire des examens, évidemment il ne peut donner des lunettes. C'est déjà important.
La population carcérale de Kondengui est d'environ 4200 Détenus. Je travaille dans cette prison depuis bientôt 10 ans. dans un climat fraternel et violent comparable a un volcan. La tension est forte mais, en positif, les détenus ne sont pas isolés dans des cellules  mais ensemble par quartier. Je suis à une grande école.
A mon étonnement, nous n'avons plus droit a 2 valises et devons payer pour un bagage supplémentaire. A ma grande surprise J'ai su que vous vouliez défrayer les frais de cette valise. en donnant 200$
Que le Seigneur vous bénisse pour tout ce que vous faites pour les pauvres.
Sœur Denise Pariseau. & amp; nbsp;   


*********************************************************************
De: Fr Romain Bruno Légaré
À : Jean Gagnon
Envoyé le : vendredi 6 Septembre 2013 1h50
Objet : Lunette
Un oublie: les lunettes.
Tout les frère le l'îles (75) se réunissent chaque année au vacances, mi septembre, il retournerons dans leurs lycée respectif. Chacun avec un petit paquet de lunette.
Merci en leur nom, n'espère pas trop de remerciments, mes frères sont paresseux de la pointe bic!
Bisou à Fatima, chaude poignée de main à Jean.
Romain.       


*********************************************************************
Le vendredi 4 octobre 2013 9h19, Clifford Cogger a écrit :
Cher ami,
L'abbé Nicolas Bab - tchadien- m'écrit : "Quel beau cadeau que ces lunettes ! Si vous saviez combien d'heureux et heureuses...il a fait. Merci à ce M. Gagnon et à vous qui me les avez fait parvenir".
Ce Nicolas que j'ai baptisé est le fils de Michel Bab qui était mon cuisinier !!! 
Heureux de partager cette "Bonne Nouvelle".
Bonne journée!
f. Clifford Cogger


*********************************************************************
30 novembre 2007
Texte d'Alain Gravel de Radio-Canada
Au coeur de la misère
Il n'est pas très à la mode par les temps qui courent de parler du travail des religieux, qu'ils soient catholiques, musulmans ou autres.
On discute beaucoup des symboles qu'ils représentent, mais peu de leur engagement social.
Au Québec, il est de bon ton de critiquer tout ce qui vient des communautés religieuses, en oubliant leurs oeuvres sociales.  
Il m'a fallu me rendre au bout du monde pour découvrir leur engagement dans la lutte contre la pauvreté dans les pays du tiers-monde.
Lorsque nous avons tourné notre reportage à Kibera, ce grand bidonville d'Afrique où près de 50 % de la population serait séropositive, nous logions chez les Pères des missions étrangères, qui ont leur maison mère à Laval. Il s'agissait d'une modeste maison située tout juste à côté du bidonville.
Y habitent une dizaine de personnes, soit des pères missionnaires catholiques ou laïques et des étudiants en formation.
Tous les soirs, nous soupions en leur compagnie. Je garde un souvenir inoubliable des longues discussions que nous avons eues.
L'un de ces missionnaires a été témoin des pires atrocités des militaires argentins sous le régime des colonels. Travaillant avec les pauvres, il a été arrêté à de nombreuses reprises. On lui a même déjà braqué un pistolet sur la tempe.
Un autre de ces pères nous a relaté son expulsion manu militari du Soudan, après avoir été lui aussi été arrêté parce que sa présence auprès des plus démunis dérangeait.
Un autre nous a fait le récit passionnant de ses années passées dans la campagne chinoise du temps de la Révolution culturelle, dans les années 60. Comment il a réussi à demeurer en poste, comme religieux, sous un régime communiste orthodoxe qui n'appréciait pas beaucoup les curés!
Ces pères étaient tout aussi passionnants lorsqu'ils jetaient un regard étonnamment critique sur les questions les plus sensibles au sein de l'Église catholique, comme la contraception, le port du condom, le mariage des prêtres ou l'avortement.
J'avais l'impression, en écoutant ces religieux, d'être aux premières loges des grands événements du v20e siècle.
À Kibera, certains de ces pères logent dans un appartement qu'ils louent au coeur du bidonville, soit dans la pauvreté la plus absolue. Il faut y être allé pour comprendre la misère des gens qui vivent dans ce bidonville.  
Les images de notre reportage diffusé à Enquête cette semaine ne témoignent que partiellement des conditions horribles dans lesquelles vivent des centaines de milliers de personnes. Les odeurs intolérables n'y sont pas.
Ces pères vivent au quotidien avec les gens de Kibera. Ils partagent leur souffrance. Ils les aident à se nourrir ou à trouver des médicaments pour combattre le sida.
En vivant pendant une semaine avec ces religieux qui viennent de chez nous, j'ai eu l'impression qu'on oubliait une partie de notre histoire.  
Qu'en écartant tout ce qui est religieux, on avait jeté le bébé avec l'eau du bain.
Qu'on oubliait qu'il existe encore dans le monde des gens de chez nous qui consacrent leur vie à aider les plus démunis. Ils sont là, à travailler à côté des innombrables ONG engagées dans les coins les plus pauvres de la planète, sans qu'on parle d'eux.
Je me suis senti un peu honteux de les avoir oubliés.

www.radio-canada.ca/nouvelles/carnets/2007/11/30/94531.shtml


*********************************************************************

PROVINCE DELIA TETREAULT
MADAGASCAR
Antananarivo, 02 février 2013

MONSIEUR JEAN GAGNON
FONDATION COUP DE CŒUR

Objet : RAPPORT FINAL DU PROJET

« MOBILIER POUR LES QUATRE NOUVELLES SALLES DE CLASSE » MAROFOTOTRA -
MORONDAVA
Cher Bienfaiteur,

En ce début d’année, nous sommes heureuses de reformuler nos vœux de joie, paix, santé, prospérité de la part de Dieu présent et agissant dans notre histoire.
Il m’est un grand bonheur de vous remercier par la présente et de vous rendre compte pour du projet intitulé : MOBILIER POUR LES QUATRE NOUVELLES SALLES DE CLASSE au Collège Saint-Christophe Marofototra-Morondava.
Je me fais l’interprète de tous les bénéficiaires actuels et futurs, de génération en génération pour vous dire combien nous sommes heureux grâce à vos dons précieux. Quand vous avez appris la situation de la région et de l’école, vous n’avez pas hésité à répondre aux besoins si pressants du l’éducation.
Merci infiniment pour ce Coup de Cœur qui nous fait avancer vers le progrès assuré. Le mobilier
tout neuf est un sujet de fierté et met les élèves dans une grande dignité malgré leur indigence.
En vous réitérant tous nos remerciements, je vous prie de croire à nos sentiments distingués
accompagnés de notre affection priante.

Raeliarisoa Marie Colette, mic

*********************************************************************
10 juillet 2017
De Jean Marie 
Bonjour Jean 
Juste un petit signe de vie pour rompre le silence. J'étais absorbé dans mes multiples occupations ici au CONGO et au Rwanda. 
Je commence à me libérer de plus en plus. Je reviens du Rwanda où nous étions pour le conseil du District (Notre entité Administrative au niveau de la congrégation.) 
Je voudrais ici vous transmettre à nouveau nos remerciements pour l'aide que vous nous avez accordé aussi bien ici au Rwanda qu'au CONGO (Kinshasa).  Je crois que le Frère Gabriel vous avait déjà envoyé les photos de la réalisation au Rwanda. Au CONGO j'irai à Kinshasa le mois prochain et je vais pouvoir vous envoyer les photos de la réalisation qui marche à merveille rend des gros service aux ménages de ce quartier de BIBWA. 
Par ailleurs les lunettes ont été distribués et j'ai les photos de bénéficiaires. 
Je serais au Canada en octobre prochain.
Fraternellement 
Jean Marie Amisia
Économe du District Saint Jean-Paul II RDC
Communauté FIC